Comment faire la bouture d'un rosier?
bouture-rosier-1.jpgbouture-rosier-2.jpgbouture-rosier-3.jpgbouture-rosier-4.jpg

Bouture rosier, comment faire?

Bouture de rosier

Bien que la multiplication d’un rosier puisse être effectuée par différents procédés tels que le marcottage ou le semis par exemple, la bouture rosier reste la technique la plus facile à réaliser, et ce, durant une période où les chances de succès sont plus élevées, entre août et novembre.

Attendre la bonne période et avoir le bon matériel

La bouture rosier est un processus qui permet de multiplier un rosier dans son jardin. Bouturer un rosier procure une grande satisfaction à tous les amoureux de jardinage et donne l’occasion d’offrir de beaux cadeaux, car les roses obtenues grâce à la bouture rosier seront véritablement le fruit de l’amour et de la patience pour les plantes et les fleurs. La bouture peut être effectuée pour d’autres espèces de fleurs qu’elles soient sur tiges ou grimpantes. Il est ainsi possible de faire de la bouture laurier rose ou de la bouture hortensia, selon ses préférences en matière de fleurs. Pour procéder à la bouture rosier, il vaut mieux commencer au mois d’août, idéalement à la mi-août, et aller jusqu’au mois de novembre. Les chances de succès de bouturage sont plus importantes durant cette période par rapport à la période estivale notamment. Pour travailler, il faut surtout se munir d’un sécateur désinfecté à l’alcool et bien affûté.

Procéder à la bouture de rosier

Pour commencer la bouture rosier, il faut choisir une belle tige de rosier de l’espèce que l’on souhaite multiplier. Il est essentiel que la tige soit issue d’un rosier qui a poussé dans l’année, qu’elle soit saine, bien droite, ferme et robuste. On peut choisir une tige verte ne comprenant n fleurs ni boutons de fleurs. La tige dont on conservera uniquement la partie centrale d’une longueur de 15 centimètres en moyenne doit avoir au moins un bourgeon et 3 yeux. Il faudra faire une coupe en biais en dessous de chaque œil de la tige. On doit ensuite retirer les feuilles de la tige et n’en laisser que deux situées à l’extrémité de la partie supérieure. Les épines aussi doivent être retirées, spécialement celles du tiers de la partie inférieure de la tige qui sera mise en terre et dont on aura préalablement trempé dans un mélange d’hormone de bouturage. Cette hormone de bouturage est optionnelle, mais elle augmente les chances de succès de la bouture. Ensuite, la bouture rosier doit être plantée dans un pot contenant un terreau pour bouturage ou un mélange de terreau et de sable. Il est aussi possible de planter plusieurs boutures, à condition de ne pas trop les serrer. Par la suite, il ne restera plus qu’à arroser la bouture de manière régulière et sans excès, tout en la conservant à l’ombre avec un minimum de luminosité), dans un endroit frais, sec et aéré. En quelques semaines, il sera déjà possible de voir apparaître des racines au niveau de la base de la tige. À partir de là, il faudra transplanter chaque bouture dans un pot individuel ou attendre encore un peu pour les transplanter en pleine terre. Il faudra néanmoins attendre le printemps pour mettre en pleine terre la bouture de rosier.

Attention à la reproduction interdite des rosiers

Étant donné que bon nombre d’espèces de roses sont obtenues au prix du travail acharné de certains créateurs, la bouture rosier de ces espèces, doit se limiter essentiellement à un usage domestique, privé. En effet, toute reproduction est interdite et peut entraîner des poursuites, car le monde des roses est une véritable industrie et certaines roses portent le nom de leurs créateurs à l’instar des roses Guillot, Meilland, Delbard, etc. Ces roses ont été déposées pour garantir leur propriété intellectuelle et industrielle de leurs créateurs, qui peuvent ainsi contrôler leur reproduction.

Faites-nous part de vos commentaires ou questions

1 commentaire récent :
  • Mélissa a écrit :

    On m’a offert une rose coupée de chez un fleuriste et c’est la première fois que je vois ça: elle ne se fane pas, au contraire, elle a de nouvelles pousses sur la tige. Elle est actuellement dans un vase avec d’autres roses coupées dans mon jardin. Qu’en pensez-vous, devrais-je la mettre en terre dans un pot?